Souris au naturel

Cela pourrait sonner comme pour une boîte de sardines, je vous l’accorde. Cela peut-être plutôt parce que le chasser ne rime à rien : il revient au galop. 

Bref, la Nature, c’est dans ma nature. En prendre soin, m’émerveiller des heures durant devant une coccinelle, les rayons du soleil au travers du feuillage des arbres, humer le vent, sentir la terre bien vivante sous les pieds, regarder le soleil se lever, être là, à ma place…

© Plume de souris 2018- Tracy-le-Mont.

Certains diront « perchée », puisque je parle aux escargots, arrête ma tondeuse pour sauver les crapauds ou laisser le temps aux abeilles de finir leur travail. C’est bien « perchée », cela permet de se rapprocher des oiseaux ! 

Justement les oiseaux, c’est peut-être par-là que l’urgence d’agir, de protéger, m’a sauté au visage. En ce soir de mars 1978, fait rare, nous regardions le journal. Juste pour moi des images d’horreur et un sentiment d’impuissance face à ses oiseaux mazoutés, à ce littoral dévasté de la mer d’Iroise. J’avais neuf ans.  Amoco Cadiz. Le nom a longtemps résonné pour moi comme une urgence au creux du ventre. 

Lorsque j’ai été en âge de le faire, je me suis investie dans des associations de protection de l’environnement. Greenpeace, WWF, LPO, et d’autres, plus locales. J’ai petit à petit posé mes bases, mes actes. Souvent très simples et pouvant paraître dérisoires, mais représentatifs de mes convictions profondes. En bonne Bretonne d’origine certifiée OPBS*, je reste fidèle à ce qui est essentiel à mon cœur. J’ai tenté d’autres actions, comme être adjointe au maire en charge de l’environnement. Malgré quelques réussites de sensibilisation auprès des écoles et collèges, je m’y suis senti pieds et poings liés ; le même sentiment d’impuissance frustrant que devant le littoral de Portsall. 

Au-delà de ces anecdotes, je souhaite surtout faire comprendre que sensibiliser à la préservation et au respect de la Nature est plus qu’une évidence pour moi, c’est un besoin vital. 

J’ai donc décidé de continuer à faire ma part en écrivant. Part certainement très modeste, mais qui me comble. J’espère par mon humble travail, toucher le cœur de quelques personnes, les inviter elles aussi à s’émerveiller de la Terre, à connaître ce bonheur indicible et à vouloir l’honorer et la préserver.

©Plume de Souris

 *origine pur beurre salé certifiée depuis 1771 !